Collège Montaigne

Lormont (33)

Conception-Réalisation pour la Reconstruction d’un collège de 600 élèves dans le quartier Génicart à Lormont

MAITRE D’OUVRAGECONSEIL GENERAL DE GIRONDE
GROUPEMENTSPIE BATIGNOLLES Mandataire
ART’UR Architectes
CENERGIA / GENICLIM
BET 3 BATUT
SECOTRAP
ICADE
SURFACE SHON5567 m²
MISSIONComplète
COÛT DES TRAVAUX10 860 000 euros H.T.
LIVRAISONAvril 2013
DÉMARCHEDéveloppement durable/ bâtiment bbc (47kwh/an)
Préfabrication modules bois
Mixité des matériaux
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

L’enjeu majeur de ce projet tient à bien organiser les éléments bâtis du collège pour structurer et prolonger la perception du parc du Chateau Génicart attenant.

Chacun des bâtiments est positionné de façon à cadrer et qualifier l’espace extérieur concomitant. La scénographie d’entrée, les circulations, les lieux de pause, ouverts ou couverts, la cour de récréation, les jardins, le plateau sportif, sont considérés comme des lieux du parc. Ils sont structurés par les bâtiments qui leur donnent leur signification, à l’instar de la rue ou de la place, dans la représentation urbaine.

L’enclos, un ruban unificateur

Le traitement de la limite, la maitrise de sa porosité, influe la relation entre l’espace public et l’espace privé. Il répond à la question de « l’enclore », tout en proposant des signes d’ouverture et de transparence. La clôture d’enveloppe de la parcelle est présentée comme un ruban, plus ou moins opaque, une enveloppe, un filtre, qui accompagne les déambulations intuitives vers les points d’accès, vers les parvis.

Conception des bâtiments

L’édifice semble ancré dans le sol. Il prend naissance au gré des divers déblais remblais, s’appuyant sur les murs de soutènements en béton armé qui retiennent les terres et terrassements. Le traitement des bâtiments est très minéral au niveau du sol, affirme une relation forte à la terre. Il devient plus léger, plus aérien sur les parties émergentes : un système poteau-poutres en béton supporte une table d’assise, un plateau, sur lequel viennent se poser les volumes de bois.